SLADJAN NEDELJKOVIC



TRANSFORMERS, 2004
Projection vidéo, 4' 42", son


"Qui construit les rêves et les cauchemars?" demande une voix de crécelle. Trois personnes sont assises à la table d'une cuisine. Leurs visages sont dissimulés par des surfaces rouges, et leurs voix rendues anonymes par des voix de synthèse. Ils parlent de musique, de chansons qu'ils ont écrites, de leurs rêves et de leurs espoirs. Ils disent qu'ils ont envie de rester dans ce pays. En écoutant leur discussion, on découvre peu à peu qu'ils sont là, sans papiers, et qu'ils ont créé un groupe de musique pop.



Le nom du groupe est Transformers; ils donnent des concerts. Le fait d'être connu et de se produire en public les protège de l'expulsion et du rapatriement. Transformers est un groupe fictif, il a été inventé par Sladjan Nedeljkovic. L'artiste a assemblé différentes phrases et témoignages pour former une interview fictive. Ce sont des acteurs qui assument le rôle des musiciens. Mais les illégaux, les "sans papiers" existent. Prudemment, cette vidéo nous rend attentifs à leur destin, à leur conscience de soi et à leur créativité. Comme une danse de lampions, les surfaces rouges qui dissimulent les visages se déplacent dans l'espace filmé de la cuisine: “So as not to meet the same fate."


Extrait audio

Transformers, texte de Maryline Billod, publié dans
le catalogue Swiss Art Awards 2004


Remerciements